Comprendre l’interprétation

L’interprétation est un service qui permet à des personnes parlant des langues différentes de communiquer oralement.

Il existe principalement trois  types d’interprétation: simultanée, consécutive et liaison.

L’interprétation simultanée est la solution la plus commune. Elle assure une communication fluide entre l’orateur et le public. C’est une méthode idéale pour de grandes conférences et réunions ou quand plus de deux langues sont utilisées. L’interprétation simultanée nécessite généralement un équipement technique.

Occasionnellement, lorsque seules une ou deux personnes ont besoin d’écouter l’interprétation, celle-ci peut être chuchotée, sans équipement.

L’interprétation consécutive est adaptée à de brèves interventions, souvent solennelles, telles que des lancements de livres, des vernissages ou des conférences de presse. Dans cette configuration, l’orateur devra régulièrement céder la parole à l’interprète après une ou deux phrases. Ce type d’interprétation n’est adaptée qu’à des événements se déroulant en un maximum de deux langues orales. Cette technique peut être utilisée pour s’adresser à un public nombreux.

L’interprétation de liaison se rapporte à une interprétation chuchotée ou consécutive pour de petits groupes (max. 4 personnes).

L’interprétation en langue des signes se prête avec chaque mode d’interprétation décrit ci-dessus.

Les langues de travail des interprètes sont classées comme suit: A: langue/s maternelle/s; B: langue/s non maternelle vers lesquelles travaillent l’interprète, et C: langue/s qui ne sont que des langues « sources ».

Pour que les interprètes puissent fournir une prestation de qualité, les organisateurs prendront soin de leur communiquer toute la documentation nécessaire à leur préparation. N’oubliez pas que leur travail consiste en une performance en direct.

Enfin, ne confondez pas l’interpretation qui est orale avec la traduction qui est écrite.